Translate

dimanche 3 août 2014

La Rochelle et les Noirs

 Pour une journée à La Rochelle, nous décidions de renouer avec la voile, une sortie en mer sur un 420. 

 C'est la marée basse, il faut attendre deux heures.


Nous décidons alors de faire un tour dans le vieux port


Le drapeau québécois m'invite à revisiter le merveilleux musée du Nouveau Monde dans l'hôtel Fleuriau. 


Nous battons le pavé rochelais


Des gens nous indiquent le chemin pour se rendre à l'hôtel Fleuriau


Pendant que les chevaux de trait sont apprêtés pour tirer les tonneaux…






…bien lourds, ils contiennent de l'eau de vie que raffolent les gens du Nord. De Bruges à Hambourg, il est de coutume de couper l'eau de vie avec de l'eau…





Tirez donc les gars… il ne s'agit pas de briser ces tonneaux… dans la cale…



des badeaux… à moins que certaines de ces dames négocient une passe dans l'une des chambres qui se louent à la journée… Choderlos de Laclos et le marquis d'Arçais  ont leurs habitudes…ou plutôt des "connaissances"…



Les charretiers qui arrivent pour certains de la plaine de Benet et d'Oulmes  livrent leurs balles de blés bons à être moulu pour fabriquer des biscuits, nourriture de base des marins…


le baudet vient d'être bâté…


à marée basse, certains carènent leur navire pour maintenir sa vitesse et tout simplement assainir cet élément précieux …


barque de cabotage… à manier avec prudence… l'autre jour sur la Sèvre à Coulon, le mât est tombé et a blessé mortellement Philippe Chollet…



Nous voici plongés dans un autre monde, Domingue ou l'île espagnole, fleuron des Antilles françaises…


les marins et les investisseurs nous en parlent dès leur retour d'expédition


quelques uns vont même jusqu'à naturaliser des animaux pour leur cabinet de curiosités qui fait l'admiration des invités


oiseaux, reptiles, mammifères tous nous intéressent


Contre les murs des salons de l'hôtel Fleuriau, sont tendus des tissus au motif rappelant l'Amérique et les îles 

Touche d'exotisme distrayant nos dames qui bien évidemment ne peuvent faire pareil déplacement…



Les lys flottent sur toutes les mers pour la Gloire du royaume…



mais rien ne se fait sans les armes, l'usage de la force, l'abus même…


Sur les navires en pleine mer, il arrive trop souvent que les noirs se révoltent… Situation délicate, où il faut tuer pour l'exemple mais préserver "la marchandise" sans quoi l'armateur ferait faillite.

La vérité est voilée par la curiosité… la négritude complait dans ce qu'elle a d'exotique



les horlogers exploitent le filon



on raconte même des histoires extravagantes comme celle d'une Européenne éprise d'un esclave qu'elle finit par libérer… ce qu'on n'inventerait pas pour vendre du papier…





mariage curieux…parodie…

qui offre l'occasion de dresser un tableau complet de curiosités…


richesse des couleurs et des motifs qui trahissent l'origine de ceux qui les portent



jusqu'où peut aller la curiosité…

derrière ces "déguisements" se cachent des êtres humains…


au regard triste…noyé dans des souvenirs


regard accusateur à juste titre





fixé sous verre du premier quart du XIXe